Quel avenir ?

Notre monde traverse une crise majeure, liée au Covid 19.

Les dirigeants politiques de par le monde, s’efforcent de contenir la propagation de ce virus afin que leurs systèmes médicaux ne soient pas submergés par cette vague montante. Les médecins, infirmières et tout le corps médical et paramédical sont courageusement au chevet des malades, tout en risquant eux-mêmes d’être infectés. D’ailleurs, il est à déplorer déjà, plusieurs décès de médecins ces derniers jours en France. Les affaires, le commerce et les voyages sont gravement perturbés. Les marchés financiers s’effondrent. Les consommateurs achètent des stocks de nourriture et autre, le confinement n’en est qu’à ses débuts. Nos sociétés ont peur, sont anxieuses et se sentent impuissantes. Que pouvons-nous faire ? Regarder « verticalement » !

1/ Se souvenir de Dieu.
Dieu a montré très clairement à tous les habitants de la Terre qu’il est le Créateur et le soutien de toutes choses. Psaume 19 : « Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’oeuvre de ses mains. Le jour en instruit un autre jour, la nuit en donne connaissance à une autre nuit. Ce n’est pas un langage, ce ne sont pas des paroles dont le son ne soit point entendu: leur retentissement parcourt toute la terre, leurs accents vont aux extrémités du monde, où il a dressé une tente pour le soleil. Et le soleil, semblable à un époux qui sort de sa chambre, s‘élance dans la carrière avec la joie d’un héros; il se lève à une extrémité des cieux, et achève sa course à l’autre extrémité: rien ne se dérobe à sa chaleur ». Le soleil du printemps nous rappelant la fidélité de Dieu.

2/ Faire face à notre vulnérabilité et dépendance à l’égard de Dieu.
Un virus sème le trouble général dans l’ordre de marche des nations. Dans sa lettre, Jacques nous dit ceci (chapitre 4) : « A vous maintenant, qui dites: Aujourd’hui ou demain nous irons dans telle ville, nous y passerons une année, nous trafiquerons, et nous gagnerons ! Vous qui ne savez pas ce qui arrivera demain! car, qu’est-ce que votre vie? Vous êtes une vapeur qui paraît pour un peu de temps et qui ensuite disparaît. Vous devriez dire, au contraire: Si Dieu le veut, nous vivrons et nous ferons ceci ou cela ». 

3/ Priez Dieu qui nous entend et veut nous aider.
Jésus a appris à ses disciples à prier leur Père céleste et à lui demander de les « délivrer du mal ». L’apôtre Paul a dit ceci en s’adressant aux chrétiens de Philippes : « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos coeurs et vos pensées en Jésus Christ ». 

L’auteur du Psaume 19, le roi David, a vécu de son temps dans une époque très incertaine. Ceci dit, il proclama dans le Psaume 91 « Celui qui demeure sous l’abri du Très Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant. Je dis à l’Éternel: mon refuge et ma forteresse, mon Dieu en qui je me confie! Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste et de ses ravages. Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes; sa fidélité est un bouclier et une cuirasse ».

E.H.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>