La vie, la vraie !

« Tous les matins, la même question se pose à moi : comment vais-je remplir cette journée ? Ma vie se résume à cela ! Elle n’est qu’un effort, une tentative pour remplir le vide !« .
Vous reconnaissez-vous dans cette confession ? Celle qui me la fit n’était pas une philosophe ! C’était juste une femme d’un certain âge qui faisait le constat de l’absurdité d’une vie qui n’avait pas trouvé son sens !

La vie n’est pas qu’une succession de jours, d’heures ou de minutes. Le temps est un contenant. Il a besoin d’un contenu. Le contenu peut être fabriqué de toutes pièces. C’est ce que font la plupart. Mais il peut aussi être reçu, fourni par une source extérieure. Jésus est cette source. Il promet à qui vient à lui, reconnaissant le vide de sa vie, plénitude et satisfaction. Il est le pain qui nourrit, l’eau qui désaltère.

Qui est connecté à Jésus n’a plus ni faim, ni soif. Il peut commencer chaque jour joyeusement. Il sait qui il est, d’où il vient et où il va. Le jour qui passe n’est plus un temps à tuer. C’est un cadeau qui est offert pour vivre et partager le bonheur qui nous vient de lui et que l’on porte en soi. Le jour du grand départ viendra aussi. Il ne sera pas la fin de la vie, mais sa poursuite. Car qui vit avec Christ, selon ses propres paroles, ne meurt jamais (Jean 11.26) !

Gilles Georgel

« Je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance »
Jean 10. 10

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>