Questions premières

Les définitions du bonheur manquent moins que le bonheur lui-même ! Il y en a une dont je ne connais pas l’auteur, mais qui me semble mériter réflexion: « Le bonheur, c’est d’avoir une raison d’exister ».

Autant dire avoir une réponse aux questions les plus fondamentales que l’homme se soient jamais posées. Que suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Pourquoi suis-je venu au monde ? Tout cela est « bateau », éculé, à force d’être soulevé. Sans doute. Et pourtant, on n’y échappe pas jusqu’à ce que l’on ait trouvé ou que l’on ait acquis la conviction d’avoir trouvé une réponse. C’est la question-clé de la philosophie; mais aucune philosophie n’y a jamais répondu. De fait, elle aurait perdu sa raison d’être. Aucune religion non plus, si on entend par « religion » l’un des systèmes religieux élaborés par l’homme.

La réponse est venue d’une personne qui nous a fait découvrir que notre raison d’être, c’est Dieu. Il nous a créés pour Lui, pour que nous trouvions notre bonheur à le connaître comme un Père infiniment aimant. Et son bonheur à Lui, c’est d’assurer le nôtre. Exister par Lui et pour Lui; savoir que l’on est pas un accident, mais le fruit d’un acte volontaire du Créateur de l’univers, voilà qui donne du sens – une justification et un objectif – à mon existence.

Voulu et aimé…oui, le bonheur m’accompagnera!

Richard Doulière

 

« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie… »
Psaume 23.6

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>