Savoir écouter Dieu

Vers 1920, dans la salle d’attente d’une compagnie de navigation, les candidats au poste d’opérateur radio bavardaient, indifférents aux signaux morse d’un haut-parleur. Un nouvel arrivant prêta l’oreille, se leva et entra dans le bureau « Privé ». Il en ressortit souriant.

« En voilà des manières ! » protesta l’un de ceux qui attendaient. Nous étions les premiers !
« Mais si l’un de vous avait prêté l’oreille, il aurait eu le poste ! » répondit l’heureux candidat. Il aurait pu entendre le message du haut-parleur.

« Quel message ? » demandèrent-ils surpris.
Le code disait « L’homme dont j’ai besoin doit toujours être en alerte. Le premier qui captera ce message et entrera directement dans mon bureau privé aura le poste d’émetteur radio sur un de mes navires ».

Réfléchissons-y ! Trop accaparés par le brouhaha du monde, les hommes sont indifférents à la Parole de Dieu. Ils parlent et voudraient que Dieu les écoute au lieu de lui dire « Parle, ton serviteur écoute » (1 Samuel 3.9)

Lucien Clerc

Questions premières

Les définitions du bonheur manquent moins que le bonheur lui-même ! Il y en a une dont je ne connais pas l’auteur, mais qui me semble mériter réflexion: « Le bonheur, c’est d’avoir une raison d’exister ».

Autant dire avoir une réponse aux questions les plus fondamentales que l’homme se soient jamais posées. Que suis-je ? D’où viens-je ? Où vais-je ? Pourquoi suis-je venu au monde ? Tout cela est « bateau », éculé, à force d’être soulevé. Sans doute. Et pourtant, on n’y échappe pas jusqu’à ce que l’on ait trouvé ou que l’on ait acquis la conviction d’avoir trouvé une réponse. C’est la question-clé de la philosophie; mais aucune philosophie n’y a jamais répondu. De fait, elle aurait perdu sa raison d’être. Aucune religion non plus, si on entend par « religion » l’un des systèmes religieux élaborés par l’homme.

La réponse est venue d’une personne qui nous a fait découvrir que notre raison d’être, c’est Dieu. Il nous a créés pour Lui, pour que nous trouvions notre bonheur à le connaître comme un Père infiniment aimant. Et son bonheur à Lui, c’est d’assurer le nôtre. Exister par Lui et pour Lui; savoir que l’on est pas un accident, mais le fruit d’un acte volontaire du Créateur de l’univers, voilà qui donne du sens – une justification et un objectif – à mon existence.

Voulu et aimé…oui, le bonheur m’accompagnera!

Richard Doulière

 

« Oui, le bonheur et la grâce m’accompagneront tous les jours de ma vie… »
Psaume 23.6

Noël 2016

Célébration Noël 2016Une collation offerte suivra notre rencontre.
Bienvenue à tous.